Starless Sky Under The Smile Of The Moon

Forum de partage de vos créations et d'images en tout genre.

Starless Sky Under The Smile Of The Moon

Message non lupar Eikichi » Sam 19 Mars, 4:33 am

Ne trouvant de remèdes à mon insomnie,
je vais tenter de la noyer dans une histoire que je continuerai soirs après soirs.

Ca va être de la pure improvisation, pour vous dire vrai à chaque phrases je réfléchis à la suivante, je vais quand même tenter de mettre un peu d'ordre et d'en faire une vraie histoire. :razz:
(Par contres, les fautes d'ortho. y'en aura et je m'en bat les reins.)

Bon, revenons à nos moutons, l'histoire s'intitule Starless sky under the smile of the moon ( Ciel sans étoiles sous le sourire de la lune ) dont le personnage personnage est Claud Allaud ( un de mes noms d'emprunt ).

Here we go !

Starless sky under the smile of the moon !

Première nuit : Une rue sans nom.

6 Juin 2006/
-2h30

Plus les heures passaient, plus mes yeux ressentaient le poids des secondes, des minutes puis enfin des heures.
L'insomnie était devenue un adversaire contre lequel je ne pouvais me battre et me le faisait comprendre.
Je me nomme Claud Allaud et je suis éveillé depuis plus de 63 heures et 12 minutes. Ma volonté m'ayant lâchée pour rejoindre l'ennemi, il ne me restait plus qu'a passer le temps en trouvant une activité, je décida donc de quitter mon appartement et de marcher un petit peu.
A peine sorti du vieil immeuble, un vent glaciale me chatouilla le nez. Le quartier est désert, seul le miaulement de chats se fait entendre et encore, il est étouffé par les bourrasque de vents. Un lampadaire sur deux marche, à croire que l'argent que l'on donne sert à remplir les fouilles de ces politiciens véreux. Ma colère ne réchauffe pas mon visage qui commençait à geler à mesure de marcher. L'ambiance était glauque, froide et remplirait à souhait l'imagination d'auteurs de pollars en manque.
Mon nom est Claud Allaud et je me gèles les couilles! Vous m'accorderez que de parler de cette manière dans un bouquin serait une hérésie mais puisque je me parle à moi même, je fais comme il me plaît.
Le froid frappait de plus en plus fort, la force des bourrasques les faisaient éclater en sonorité ou plutot en mots, comme si quelqu'un ou quelque chose me chuchotait quelque chose à l'oreille.
Vous savez "lorsque vous êtes prisonnier de l'insomnie, vous n'êtes plus tout à fait vous, vous êtes en proie à des hallucinations, votre comportement diffère de d'habitude." La première fois que j'ai lu ça dans Docteur Phil, une chronique dans le télérama que je lisais en coulant un bronze, j'ai pensé que c'etait un beau ramassé de conneries, pourtant les sensations que je ressentais à l'instant flirtaient avec le surnaturel.
Une voix de plus en plus distinctes me chuchotait de rebrousser chemin, est-ce mon esprit fatigué ou bien autre chose.

[APPARTE]

Vous devez surement vous demander "WTF ?!!!! Il se trame un truc pas net et ce blaireau n'écoute pas les avertissement du truc,la chose ou qui que ce soit, faut que j'aille pisser ou je vais me faire dessus à la page suivante !" Vous avez raison en temps normal, j'aurais été le premier à vous tacler au sol et prendre mes jambes à mon cou mais sur ce coup-ci mon état aliené me poussait à faire l'enfant capricieux et continuer ma promenade.
[/APPARTE]

Je regarda ma montre, 3h10.
Une heure propice au coït de la semaine avec sa dulciné, malheureusement mon comportement de connard fini me bloque certaines portes, et vu la température ambiante, même si je sortait dudule, je perdrai mon temps à le chercher.
Je ne sais pas si c'est cette idée ou bien l'odeur qui se dégageait dans la rue qui m'excitait, mais quelquechose faisait vibrer tous mes derniers sens.
Je me rappelle de cette sensation, de cette odeur, c'etait la même que j'avais senti avant que ma mère s'inflige ce destin macabre en se servant d'une corde et de la table qui me servait de bureau de chambre.
Quelqu'un allait se donner la mort ou être assassiné ! Depuis ma plus tendre enfance, j'ai une don ou plutôt une malediction, j'arrive à sentir la mort approcher,à chaque fois je ne sais pas qui elle emmène ou qu'elle arrache mais je la sens arriver.
Je suivais donc comme un clébard cette odeur ennivrante afin de me guider vers le futur mort.


To be continued
Image
Eikichi
G@ntz3r Hack3r
G@ntz3r Hack3r
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3808
Inscrit le: Lun 05 Juin, 5:30 pm
Localisation: Nantes

Retour vers Le coin des artistes


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité